Les pigments au profit du maquillage

Les produits cosmétiques actuels sont bourrés de substances chimiques. Cancérigènes, ils présentent une menace pour l’être humain. De même, il a été prouvé qu’ils étaient aussi nuisibles à l’environnement. En outre, leur déchet engendrait un déséquilibre de l’écosystème et favorisait la pollution. Voilà pourquoi, les adeptes du « vegan » ont opté pour les pigments afin de révolutionner le monde du maquillage et de l’’esthétique.

Qu’est-ce qu’un pigment ?

Le pigment revêt plusieurs définitions. Dans le domaine de la chimie, il s’agit d’un corps soluble dans l’eau. Ayant les caractéristiques d’un colorant, il permet de rehausser la couleur des matières auxquelles il est appliqué. En cosmétique, il est issu des espèces animales ou végétales. En outre, il est dédié à la fabrication des maquillages permanents. Il existe en effet une multitude de pigments, mais leur utilisation varie selon les résultats attendus. Les teintes pour les rouges à lèvres diffèrent en principe de celles destinées à la création de fards à paupières. Par ailleurs, le pigment maquillage comme sur maud-shop.com est en plus grande partie employée dans le but de peaufiner les couleurs de la peau du visage. Il permet de corriger les imperfections et élimine toutes les impuretés. De plus, il facilite le traçage des sourcils et du contour des lèvres. Cela a pour effet d’atténuer les petites malformations et harmonise les traits du visage.

Les différents types de pigments maquillage

De nombreux types de pigments existent sur le marché. Ceux-ci se différencient les uns des autres selon leur source. Pour les colorants minéraux, ils proviennent des oxydes métalliques se trouvant dans le sol. Destinés au maquillage, ces pigments possèdent une teinte assez morne. De plus, les spécialistes estiment qu’ils contiennent des composants incompatibles avec les êtres humains. Il y a aussi les pigments organiques végétaux. Ceux-ci sont très rares à dénicher. De même, ils ne conviennent pas aux cosmétologues puisqu’ils ne permettent pas de couvrir les défauts. Toutefois, ce sont des produits anti-ultraviolets très puissants. Les pigments organiques animaux figurent également dans le lot. Présentant une couleur rouge vif, ces derniers sont très sollicités dans la confection de rouges à lèvres. Cependant, les « véganes » estiment qu’ils ne respectent pas la loi de la nature. Ils renferment autant des allergènes à l’origine des maladies cutanées. Enfin, les plus utilisés, il y a ce qu’on appelle « les pigments organiques synthétiques ». Ils ont en général des vertus destinées à purifier les tissus épidermiques. Étant la résultante de la chimie organique, les dermatologues conseillent de ne pas trop en abuser. Effectivement, certains de leurs composants sont très nocifs pour le corps humain.

Distinction entre pigment et fard à paupières

Le pigment se distingue des fards à paupières sur plusieurs points. Au niveau de la texture, le pigment se présente sous la forme d’une poudre libre. Cette propriété lui confère en effet une meilleure capacité à couvrir les marques du visage. De plus, il suffit d’une simple quantité pour qu’il agisse sur tout le long du minois. Il offre en effet une bonne pigmentation à la peau sans l’agresser. De même, exempt de tous produits chimiques, il ne bouche pas les pores. Concernant les fards à paupières, ils sont en général confinés en tant que poudre compacte. Ajouté à cela, leur technique de fabrication ne respecte pas les normes imposées. Disposant d’une myriade de couleurs, les fards à paupières fragilisent le contour des yeux et dévitalisent la qualité de la peau. Il appartient donc à chacun d’opter pour ceux qui les conviennent le plus.