Une autre définition du féminisme

Le féminisme promeut l’égalité homme-femme. Mais le féminisme, ce n’est pas seulement une lutte contre les discriminations dont souffrent les femmes et les situations inégalitaires auxquelles elles doivent faire face dans leur quotidien, notamment au niveau professionnel. Le féminisme c’est également lutter pour obtenir le respect que les femmes méritent, ainsi que lutter pour que l’importance de leur rôle dans la société soit reconnue par tous. Pour les femmes, une façon de prôner ce féminisme est de faire des activités généralement dévolues par la société aux hommes. En voici quelques-unes.

Le self-defense au féminin

Elles ne sont pas encore nombreuses à pratiquer l’art de l’auto-défense, pourtant elles le devraient. Il existe même aujourd’hui des clubs ouverts exclusivement aux femmes qui souhaitent s’initier aux techniques de l’auto-défense. Cet ensemble de techniques de self-defense destinées aux femmes et proposées par des clubs comme defensestactiques.fr s’appelle « Amazon Training ». En acquérant ces techniques, la femme met fin à sa vulnérabilité, du moins, au niveau physique : elle peut se défendre si jamais elle se fait agresser. Attention, il ne s’agit pas d’appliquer la loi du talion et, par conséquent, d’agresser à son tour son agresseur. L’objectif est de neutraliser ce dernier, de le mettre hors d’état de nuire jusqu’à l’arrivée des forces de l’ordre. Au passage, il est à faire remarquer que l’assaillant n’est pas forcément un homme. Une agression peut parfaitement être le fait d’une femme.

La mécanique au féminin

Les femmes qui travaillent dans un garage automobile ou un atelier de mécanicien ne sont pas encore assez nombreuses. De même, il est rare d’apercevoir une femme passer tout un week-end dans son garage en train d’assurer l’entretien de sa voiture ou de sa moto. La passion pour la mécanique auto ou de la mécanique-moto devraient toucher de plus en plus de femmes. Ce domaine est depuis trop longtemps masculinisé qu’il faudrait y insuffler un vent de changement en l’ouvrant aux femmes. La question qu’il faut se poser est la suivante : comment inciter plus de femmes à se passionner pour cette discipline ? Il faudrait sans doute commencer par demander aux constructeurs automobiles, aux constructeurs de motos ainsi qu’aux fabricants de pièces et d’accessoires de sortir beaucoup plus d’accessoires au design féminin. Cela motiverait sans doute la gent féminine à s’investir dans le domaine de l’auto-moto.

Le bricolage au féminin

Les perceuses-visseuses, les scies électriques et tous les autres équipements de bricolage n’ont pas été fabriqués uniquement pour les hommes. La société devrait véhiculer beaucoup plus d’images de femmes manipulant les outillages incontournables du grand bricoleur, d’autant plus qu’on compte aujourd’hui de plus en plus de femmes bricoleuses.

Les chantiers de construction immobilière au féminin

On voit souvent des caissières, des serveuses, des vendeuses, de guichetières. En revanche, c’est à peine si l’on perçoit des silhouettes féminines sur les chantiers immobiliers. C’est dire combien les hommes ont la côte auprès des employeurs lorsqu’il s’agit de recruter des ouvriers dans le domaine de la construction. Mais, au fait, qui a décidé que les hommes seraient meilleurs dans ce secteur que les femmes ? Cette tendance à privilégier les hommes sur ces chantiers ne serait-elle pas basée sur une soi-disant différence de capacités physiques ? Peut-être que là aussi on devrait donner le change aux femmes tandis que ces dernières devraient y tenter leur chance. Cette remarque vaut également pour les métiers de l’électricité et de la plomberie.